Julie-Anne Delcorde

Associée

Julie-Anne Delcorde est spécialisée en droit des sociétés et en droit financier, en ce compris les fusions et acquisitions, nationales et transfrontalières, avec une attention particulière pour le secteur des start-ups et le monde numérique en général.

A propos

Julie-Anne Delcorde est spécialisée en droit des sociétés et en droit financier, en ce compris les fusions et acquisitions, nationales et transfrontalières, avec une attention particulière pour le secteur des start-ups et le monde numérique en général, le secteur du corporate real estate et le secteur des coopératives.

Julie-Anne s’intéresse en particulier aux start-ups et au monde des technologies et elle assiste diverses start-ups depuis leur création ainsi que lors des différentes phases successives de leur investissement. Elle a également acquis au fil des années une solide expertise dans le domaine des opérations immobilières, en ce compris les acquisitions d’entités immobilières, et la structuration de fonds d’investissement immobiliers non réglementés. Forte de son expérience en matière de litiges, elle conseille également ses clients lors de procédures judiciaires.

Julie-Anne est l’auteur de diverses contributions publiées dans des revues juridiques de premier plan, en ce compris des contributions en matière de droit des sociétés pour les start-ups, d’assemblées générales, et de fusions transfrontalières. Elle intervient régulièrement lors de conférences et elle est un membre actif de l’Institut de Communication du barreau francophone de Bruxelles, où elle chargée de formations en communication, en négociation et en plaidoirie. Elle a été membre ou coordinatrice de comités scientifiques organisant des conférences juridiques.

Elle est diplômée de l’Executive Program « Finance for non-financial managers » à la Solvay Brussels School of Economics and Management (ULB) depuis 2016.

Elle a été assistante à l’Université de Louvain (obligations contractuelles et extracontractuelles). Elle a remporté le Prix des Anciens Présidents du Barreau francophone de Bruxelles (2002).

Julie-Anne est licenciée en droit de l’Université de Louvain (2000) (Grande distinction). Ses langues de travail sont le français, l’anglais, le néerlandais et l’espagnol.

Après avoir travaillé au sein d’un important cabinet d’avocats, elle a fondé LIME en janvier 2018 avec Thierry Tilquin et Thérèse Loffet.

Publications

Voir publications et conférences

  • Thierry Tilquin, Julie-Anne Delcorde, « La fusion transfrontalière de sociétés de capitaux en droit belge après la transposition de la Directive 2005/56/CE », Revue pratique des sociétés, 2009, p. 7 et s.
  • Thierry Tilquin, Julie-Anne Delcorde, « La fusion transfrontalière de sociétés de capitaux en droit belge après la transposition de la Directive 2005/56/CE », Revue pratique des sociétés, 2009, p. 7 et s.
  • Thierry Tilquin, Julie-Anne Delcorde, « Les fusions transfrontalières », Cahiers du Juriste, 2010/2, p. 29 et s.
  • Thierry Tilquin, Julie-Anne Delcorde, « Les restructurations transfrontalières en droit belge », in Fusions transfrontalières de sociétés : droit luxembourgeois et droit comparé, Larcier, 2011, p. 169 et s.
  • Thierry Tilquin, Julie-Anne Delcorde, « La convocation et l’information préalable à l’assemblée générale », in Les assemblées générales : La loi concernant l’exercice des droits d’actionnaires de sociétés cotées - De algemene vergaderingen : Wet betreffende de uitoefening van bepaalde rechten van aandeelhouders van genoteerde vennootschappen, eds. Thierry Tilquin and Valérie Simonart, Larcier, 2011, p. 25 et s.
  • Julie-Anne Delcorde, « Le point sur les abus de marché », lecture, Midis de la Formation , Conférence du Jeune Barreau de Bruxelles, Octobre 2017
  • Julie-Anne Delcorde, direction scientifique du colloque “La révolution digitale et les start-ups” organisé par la Conférence du Jeune Barreau de Bruxelles en avril 2016 , et auteur et conférencière de la contribution “Outils de droit des sociétés et simplification administrative”, publiée dans les actes du colloque, Bruxelles, Larcier, 2016, p. 145 et s.